Trouver un assureur en ligne pour s’assurer après suspension de permis pour alcoolémie

Suspension du permis

Tout comme la conduite sous l’effet des drogues, la conduite sous influence de l’alcool est condamnée par la loi. Elle est considérée comme une faute volontaire impliquant des sanctions. La suspension du permis compte parmi les conséquences légales de cet écart, sans compte la difficulté de trouver une assurance qui veuille bien le couvrir. Découvrez, dans cet article, ce que dit la législation du retrait du permis et des conseils pour s’assurer à un prix raisonnable.

Les différents cas de résiliation d’assurance pour alcoolémie

Un conducteur peut voir son permis retiré pour alcoolémie dans les cas suivants :

  • Test positif à l’alcool : Afficher un taux d’alcool positif lors d’un contrôle de police peut aggraver les risques d’assurance. Même si votre contrat est arrivé à échéance, vous êtes tenu de rembourser les sommes reçues à l’occasion de sinistres antérieurs. L’assureur aura le droit de conserver toutes les primes. Certaines compagnies décident de procéder à une résiliation même le taux d’alcool dans le sang est relativement faible soit quelques poussières au-dessus de la limite préétablie. Notez que celle-ci correspond à 0.5 g/l mais elle peut varier d’une compagnie d’assurance à une autre. Les conducteurs avec un historique irréprochable sont traités avec plus de clémence. Leur contrat est conservé avec l’imposition d’une surprime.
  • Sinistre lié à l’alcoolémie : Si un sinistre survient et que le conducteur est jugé en état d’ébriété, la résiliation de l’assurance est automatique. Le degré de gravité de l’accident ne compte pas à partir du moment où le taux d’alcool dans le sang dépasse les 0.5 g/l tolérés. Vous serez couvert pendant 30 jours en attendant de recevoir la décision de l’assureur officialisée dans une lettre avec accusé de réception.
  • Suspension ou retrait du permis : Il est clair que dans ce cas, s’assurer après une suspension de permis pour alcoolémie devient de plus en plus difficile. Six points vous seront retirés. Le retrait peut durer de 6 mois à 3 ans en fonction de la situation. Il va sans dire que les récidivistes reçoivent une sanction plus lourde.

Alcoolémie : les répercussions de la résiliation

Tout conducteur ayant subi une suspension du permis pour alcoolémie est fiché à l’AGIRA. Il s’agit d’un fichier officiel regroupant les conducteurs qui ont été résiliés. Les compagnies d’assurance le consultent pour comprendre la situation du postulant. Ainsi, cacher à l’assureur les raisons pour lesquelles votre contrat a été annulé est tout à fait inutile. Vous allez, au contraire, susciter sa méfiance et le pousser à refuser de vous assurer. Notez que votre prochain assureur vous réclamera une surprime même si celle-ci varie en fonction de vos antécédents avec l’alcool. Si vous avez été testé positif sans pour autant avoir causé de sinistre, la surprime peut atteindre 50%. Vous écopez de la même sanction si votre permis a été suspendu pour une durée comprise entre 2 et 6 mois. Au-delà de cette date, la majoration s’élève à 100%. Les conducteurs qui auraient causé des infractions multiples doivent s’attendre à une surprime allant jusqu’à 400%. Par ailleurs, il y a toujours la possibilité de retrouver des tarifs ordinaires et de voir la surprime disparaitre si aucun nouveau délit n’a été commis pendant les 2 années suivantes.

Comment trouver une nouvelle compagnie d’assurance ?

Trouver une assurance retrait de permis peut, dans ce cas, s’avérer très compliqué. La situation devient plus complexe lors d’un sinistre ou d’un permis de conduire retiré pour une longue durée. Vous constituez ainsi, aux yeux des assureurs, un profil à risques pour lequel ils ont mis en place des formules spécifiques. Les compagnies tentent de proposer à ces conducteurs un niveau de couverture optimal à un prix raisonnable. Le client bénéficie dès lors d’une garantie responsabilité civile doublée d’autres garanties essentielles : Incendie, vol, intempéries et garantie corporelle. Comme vous pouvez l’imaginer, les franchises sont relativement hautes et restent à la charge de l’assuré à la suite d’une indemnisation dans le cadre d’un sinistre. Cela permet, en revanche, à l’assureur de diminuer les frais réclamés. Étant considéré comme un profil à risque, vous seriez plus susceptible de causer des accidents. Par ailleurs, il y a la possibilité de faire appel au Bureau central de tarification (BCT) pour amener l’assureur à accepter de vous assurer. Ce dernier conserve le droit de vous vous proposer une assurance au tiers unique : une solution qui demeure suffisante en vue de la situation.

Conseils pour trouver une assurance à prix mini

Après un retrait de permis pour alcoolémie, la meilleure manière de trouver une compagnie d’assurance à un prix raisonnable, c’est de faire vos recherches en ligne. Des comparateurs sont proposés gratuitement aux internautes désireux d’obtenir une couverture sans dépenser une fortune. Voici alors les options qui s’offrent à vous :

  • Pensez à vous séparer de votre véhicule en le vendant et à vous procurer un deux-roues que vous pouvez conduire sans permis. Vous aurez certes besoin d’une assurance, mais elle vous reviendra nettement moins chère. Cette option est idéale si votre permis a été suspendu pour une longue durée ou retiré.
  • Achetez une voiture affichant plus de kilométrage et donc moins couteuse à assurer.
  • Gardez votre voiture en passant à une assurance au tiers qui pourra vous couvrir tout au long de la période de suspension.
  • Transférez votre assurance au nom d’un membre de la famille même si celui-ci est le conducteur secondaire. Vous obtiendrez des mensualités moins élevées.
  • Souscrivez à une assurance au kilomètre ou une assurance avec boitier connecté. Le montant de la prime sera alors plus bas puisque vous allez économiser jusqu’à 50%.
Dois je faire assurer une moto de collection avec laquelle je ne roule pas ?
Quand une voiture passe-t-elle en collection ?