Les assurances basées sur l’usage sont-elles intéressantes ?

Pour réduire vos dépenses, souscrivez une assurance au kilomètre. Cela vous aide à économiser de l’argent et à réduire la fréquence de vos déplacements en voiture. Le taux de la cotisation varie en fonction du kilométrage. Tout le monde peut souscrire ce type d’assurance.

Assurance au kilomètre ou « pay as you drive »

Les assurances basées sur l’usage ou « pay as you drive » vous permettent de réduire les coûts d’assurance. Le taux varie en fonction de la longueur du trajet que vous avez effectué. Ce système est très répandu aux États-Unis. Vous pouvez payer vos cotisations en fonction de la distance que vous parcourez mensuellement. L’assurance au kilomètre vous aide à économiser beaucoup d’argent. Elle commence à se développer en Europe. À l’aide d’un GPS, la compagnie d’assurance mesure la longueur de vos trajets. Grâce à un boîtier connecté, elle obtient les informations concernant vos déplacements. Ainsi, elle effectue le calcul de la somme que vous devez payer à la fin du mois. Votre forfait est déterminé grâce au tableau kilométrique.

Qui peut souscrire à une assurance basée sur l’usage ?

Les assurances basées sur l’usage présentent de nombreux avantages. Vous pouvez personnaliser la tarification. La somme que vous devez payer varie en fonction de la fréquence d’utilisation de votre voiture. Par rapport à un contrat classique, vous pourriez économiser jusqu’à 40 % de votre prime habituelle. L’assurance au kilomètre est parfaite pour toute personne qui effectue de courts trajets quotidiennement. Si vous disposez d’une deuxième voiture que vous utilisez seulement le week-end, la formule « pay as you drive » vous conviendra. Cette offre s’adapte bien au cas des camping-cars. Elle vous aide à réduire les dépenses liées à votre voiture et vous permet d’économiser un peu d’argent.

Comment souscrire à une assurance basée sur l’usage ?

Sur le web, les forfaits d’assurances basées sur l’usage s’affichent nombreux. En quelques clics, vous pouvez conclure un contrat avec un prestataire professionnel. Vous devez fournir les pièces justificatives et les informations requises. Généralement, le certificat d’immatriculation du véhicule et la carte grise figurent parmi les dossiers à préparer. Ils renferment les données telles que la marque et la puissance de votre véhicule. Ces paramètres ont un impact sur votre cotisation. N’oubliez pas votre permis de conduire lors de la souscription. Certaines informations vous seront demandées avant la validation de votre dossier. La vocation de la voiture (usage professionnel ou privé), la date de mise en circulation, etc. influent sur le coût de votre engagement.

Changement d’assurance, que dit la loi Hamon ?
Quels documents obligatoires pour souscrire une assurance auto ?